LA BRADERIE DE LILLE 2016 - EN DIRECT

La petite histoire de la Grande Braderie de Lille


histoire de la braderie de lille

L’histoire de la Braderie de Lille reste mal connue, la première trace écrite date de 1127. La Braderie de Lille a de nombreuses fois évolué aussi bien concernant son principe (foire, vente de tissus, vide-grenier), la date à laquelle elle se tenait ou encore sa durée.

Au Moyen Age, au XIIe siècle, les valets avaient obtenu de pouvoir vendre une fois par an les anciens objets et vêtements de leurs maîtres. Cette coutume se superposait à la foire de Lille, où les lillois comme les étrangers pouvaient librement écouler leurs marchandises.

A la fin du XVe siècle, cette foire est prolongée de deux jours. 1523 est une date importante : la braderie de Lille débute alors le 30 août (ou 31, si le 30 tombe un dimanche) et sa durée est fixée à sept jours ouvrables. C’est aussi durant ce siècle que les « bradeux » au sens moderne du terme font leur apparition avec les domestiques qui vendent les vieux objets de leurs patrons (l’argent ainsi récolté est pour eux). Ces derniers devant être de retour pour servir leurs maîtres à leur réveil, on comprend que les objets aient été « bradés » pour être vendus plus rapidement.

Durant le XIVe siècle, des bourgeois suivis par des camelots venus de l’extérieur de Lille viennent également vendre leurs objets. En 1873, un chroniqueur remarque que l’esprit braderie est en train de disparaître. Entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, les frites font leur apparition (les moules ne vinrent que plus tard). Puis entre le milieu du XXe siècle et les années 1960, la braderie de Lille devient un grand marché dépourvu d’intérêt à cause des guerres et des reconstructions d’après-guerre. Dans les années 1970, du fait de la dénonciation de la société de consommation, la braderie renaît.

De nos jours, la Braderie s’étend sur des centaines de kilomètres de trottoirs et peut accueillir entre deux et trois millions de personnes. En général, elle est organisée le week-end du premier dimanche de septembre et débute officiellement le samedi en début d’après-midi pour finir le dimanche à midi, sans interruption. Entre la fin des années 1940 et la fin des années 1970, la braderie se déroulait du dimanche à minuit au lundi midi, et avait lieu le premier lundi qui suit le premier dimanche de septembre. La nuit était alors réservée aux bradeux tandis que la braderie des commerçants se déroulait le lundi matin. Aujourd’hui, la braderie a lieu le week-end. Durant ce temps, la ville de Lille se transforme en un énorme « marché aux puces » où les cultures se croisent. De nombreuses animations (semi-marathon le samedi matin, concerts, foire aux manèges, etc.) accompagnent également l’événement.

La tradition de la Braderie de Lille perdure à travers les siècles, malgré le passé tourmenté de Lille qui fut souvent en guerre et changea de rattachement (successivement flamande, française, bourguignonne, espagnole avant de finalement redevenir française).

La continuité de la Braderie à travers les siècles positionne également Lille comme une place commerciale incontournable tout au long de l’histoire